Ecrire – au lecteur

Quand je ne pense à rien, et que je me recueille, je vois des essences de couleurs et des lettres en profondeur

Des mots qui m’apparaissent tout en lumière et comme flous

Et je voudrais colorer de tous les mots des pages de carnets, distribuer toutes ces petites lettres que j’ai accueillies et avalées comme une bouillie sucrée

Délier les souvenirs, les images, les douceurs

Dépoussiérer les rancœurs, rejouer les conseils et les rencontres, imaginer l’avenir qu’on voit comme par l’indiscret entrebâillement d’une porte

Jeter le pont entre les rives, croiser des chemins, tisser un ouvrage de racines entremêlées

Rendre hommage à celles et ceux qui se sont évadés et qu’on porte en nous

Transcrire l’odeur du froid, l’air qui est imprégné de la pluie, le temps qui passe et installe l’habitude

Les émotions, la peine, la peur et la joie

Sentir l’amertume du sel qu’on lèche sur nos doigts l’été en sortant de la mer

Crier la vie, saisir l’énergie

Raviver le silence pesant, combler l’absence lourde

Prendre conscience des formes, et des murmures qui nous pénètrent malgré nous

Laisser libre mon esprit qui s’évade et danse loin dans la lumière avec les autres âmes chantantes

Écouter la clarté

Prendre confiance, prendre ce qui n’est pas donné.

S’arrêter, regarder ce qu’on perd peut-être : prendre une inspiration et sauter les yeux ouverts!

ecrire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s